Alain Hogue

Unido: 09.ene.2019 Última actividad: 21.jul.2024 iNaturalist

Bonjour,

Est-ce que la présence des humain sur terre n’aura duré qu’une fraction de celle des dinosaures ?

Je dois admettre que je ne suis guère optimiste. Bien que les connaissances scientifiques montrent l’imminence d'un désastre, bien des gens refusent encore de changer leur mode de vie. Or ce refus de la population à faire certains sacrifices et le manque de leadership des politiciens nous mènent rapidement au suicide collectif.

Certes nous discutons de toutes sortes de moyens pour sauver la planète, mais les mesures proposées jusqu'ici sont si timides qu’il y a peu de chance qu’elles changent le cours des choses. Le meilleur exemple est sans doute notre incapacité à adresser le problème de la… SURPOPULATION. Comment régler les problèmes environnementaux qui nous accablent sans s’attaquer à sa principale cause ?

Nous savons que nous avons largement excédés la capacité de la planète à supporter notre nombre, mais nous restons incapables d’adresser ce grave problème. Pourtant il faudra bien un jour réduire notre nombre. Pourquoi attendre d'être 10, 12 ou 15 milliards d’humains sur terre avant d'agir ? À défaut d'intervenir maintenant, la correction sera brutale et douloureuse. Pourquoi attendre les famines, les épidémies, les guerres de survivance et la misère alors qu’il est possible de prendre immédiatement des mesures humaines, consensuelles et planifiées pour limiter les naissances. Nous le faisons déjà pour limiter le nombre d'animaux, d'insectes et de plantes qui dérangent notre économie, nos loisirs et notre confort. Qu'attendons-nous pour contrôler l’espèce la plus menaçante sur terre ?

Comment expliquer que l’espèce la plus intelligente de la planète soit incapable de réprimer ses pulsions hédonistes. Sans une stratégie rationnelle et pragmatique, nous courrons directement à notre perte. Évidemment la terre en a vu d’autre et elle nous survivra. Ce sera quand même un immense gâchis de ne pas avoir su protéger le seul endroit où nous pouvions vivre.

Impuissant, je ne peux que jouer du violon avec mon appareil photo en regardant le monde brûler.

Oiseaux en Liberté - Birds in the Wild: www.oiseaux.ca
Photographies de la nature du Québec : www.PhotoNature.ca

Hi,

Will the presence of humans on earth have lasted only a fraction of that of the dinosaurs?

I must admit that I am hardly optimistic. Although our scientific knowledge shows the imminence of a disaster, a majority of humans still and always refuse to change their way of life. However, the population's refusal to make the slightest sacrifice and the politicians' lack of leadership are rapidly leading us to collective suicide.

Yes, we are discussing all sorts of ways to save the planet, but the measures proposed so far are so timid that there is little chance that they will succeed in changing the course of things. The best example concerns… OVERPOPULATION. How to solve the environmental problems that overwhelm us without attacking its main cause.

We know that we have greatly exceeded the capacity of the planet to support our numbers, but we remain unable to address this serious problem. However, one day we will have to reduce our number. Why wait to be 10, 12 or 15 billion humans on earth before acting. If we fail to intervene now to limit population growth, the correction will be brutal and painful. Why wait for famines, epidemics, wars of survival and misery when it is possible to immediately take humane, consensual and planned measures to limit births. We are already taking steps to limit the number of animals, insects and plants that disturb our economy, our leisure and our comfort, why wait to control the most threatening species on earth?

Man is supposed to be the most intelligent species on the planet, how to explain that he is unable to suppress his hedonistic impulses. Without a more rational and pragmatic thought, we run directly to our loss. Obviously the earth has seen others and it will survive us. It's just a shame that we didn't know how to protect the only place where we can live.

Helpless, I can only play the violin with my camera watching the world burn.

Birds in the Wild - Oiseaux en Liberté : www.oiseaux.ca
Photographies de la nature du Québec : www.PhotoNature.ca

Ver todas